Être la voix des salariés, telle est la vocation principale du comité d’entreprise. Cette instance définit par l’article L.2323-1 du Code du travail comme étant chargé de défendre les intérêts du personnel a un rôle économique, mais aussi de gestion des activités culturelles et sociales des entreprises.

Fonctionnement et composition du comité d’entreprise

Instauré en 1945, le comité d’entreprise couramment dénommé C.E est un organe au sein des entreprises qui est chargé de représenter les salariés et défendre leurs intérêts ainsi que ceux de leurs familles. Il doit être mis en place dans les structures de plus de 50 salariés. Dans les entreprises comptant moins d’effectifs, ce sont les délégués de personnel qui s’occupent de cette attribution. Le but principal du C.E est d’intervenir en faveur des employés lorsque les employeurs prennent des décisions sur l’évolution financière, économique ou la gestion de l’entreprise qu’elle soit de droit privé ou public. Il est composé de membres élus pour 4 ans qui sont représentés par l’employeur, une délégation du personnel, un représentant du syndicat et le délégué syndical. Le nombre des titulaires au CE dépend du nombre de salariés. Ils sont de 3 si les salariés sont de 50 à 74. Ils sont de 4 si les effectifs sont au nombre de 75 à 99 et ainsi de suite. Pour plus d’informations sur ce point, ne pas hésiter à consulter Comitedentreprise.info.

Un rôle majeur dans l’amélioration de la vie du personnel

Une des missions du comité d’entreprise est d’améliorer la vie, les conditions de travail et accessoirement, le bien-être des employés ainsi que de leurs familles. Dans cette optique, il est chargé d’organiser des activités culturelles et sociales. Les employés profitent ainsi de toutes sortes de prestations en matière de vacances, logements, loisirs, santé au travail, etc. Les aides prennent la forme d’une cantine, d’une mutuelle santé, de colonies de vacances, d’entrée dans les crèches pour les enfants, d’accès à prix réduits dans les spectacles, les musées ou les salles de cinéma. Pour pouvoir financer ces activités, le CE perçoit une contribution de la part de l’employeur. Sinon, il trouve aussi des fonds en organisant des manifestations ou grâce à des subventions concédées par les organisations syndicales ou les collectivités publiques.

Les missions économiques du comité d’entreprise

Pour faire valoir les droits des employés, aucun employeur ne peut prendre de décisions importantes sans en faire part au CE. Cette instance a des attributions économiques et professionnelles très importantes. Ainsi, l’employeur doit systématiquement consulter les membres avant de changer la durée ou l’aménagement du temps de travail. Idem s’il veut opérer des modifications dans le règlement intérieur ou les congés. Le CE est également consulté sur le plan des formations professionnelles, des salaires, de l’épargne salariale, des procédures collectives ou encore des licenciements économiques c’est donc un rouage trés important du fonctionnement de l’entreprise. Pour travailler de manière optimale, il peut faire appel aux services d’experts extérieurs à l’entreprise. Il doit aussi travailler en fonction des priorités et ainsi gagner en efficacité. À titre d’exemple : si des plans de formations sont en train d’être mis en place dans l’entreprise, il gérera d’abord ce dossier dans l’urgence avant de s’attaquer à d’autres sujets.